Lettre de diffusion n° 1 – 6 avril 2019

Le travail que nous avons entrepris dans le cadre de la préparation des prochaines élections municipales à Boissy-Saint-Léger se poursuit, avec sérieux et enthousiasme.
Les échanges sont nombreux et enrichissants sur tous les sujets qui nous motivent : la justice sociale, les services publics de proximité, des déplacements vertueux, une alimentation saine, des circuits courts, la création d’emplois locaux, l’équilibre entre le logement et l’activité, le retour de la biodiversité en ville, la démocratie locale et beaucoup d’autres.
Notre prochaine réunion se tiendra dans quelques jours et aura pour objets de faire un point sur notre prochaine communication, travailler les grands thèmes de notre futur programme en faveur de l’écologie, de la solidarité et de la démocratie locale.

Vous êtes intéressé(e), vous voulez participer à cette prochaine réunion ou aux suivantes ?

Lancez-vous, engagez-vous, la période du mandat qui vient sera déterminante pour la planète et ses habitants, et tout doit être fait, à tous les niveaux, y compris municipal et territorial, pour construire un avenir durable.

Contactez-nous : ensemble@nousferonsboissy.fr

Des arbres abattus ou à abattre, parole d’expert

Un tilleul sur la place à l’angle des rues de la Fontaine et Vallou de Villeneuve dont une grosse branche est tombée lors du coup de vent du 12 mars a été rapidement abattu. Son tronc présentait des cavités.
Les deux platanes devant la mairie vont être abattus le 8 et le 9 avril, un diagnostic aurait conclu à leur dangerosité, parce que leurs troncs sont creux. C’est dans le cadre d’un projet de travaux sur le trottoir devant la mairie que ce diagnostic a été fait.
Dans les deux cas, nous nous interrogeons sur l’urgence d’abattre de si beaux arbres. Ils présentaient des cavités, soit, mais ce n’est pas une raison suffisante. Et puis pour le tilleul, c’est après son abattage qu’on s’en est rendu compte. A-t-il été « puni » d’avoir abimé des voitures ? Si tous les « tubes » vides par nature devaient être abattus, on devrait tronçonner tous les mats d’éclairage public ! Selon un expert consulté, il suffit souvent de bien tailler les arbres sans avoir besoin de prendre ces décisions lourdes de conséquence.
Pour les platanes de la mairie, on peut se demander si les travaux prévus n’ont pas précipité la mort de ces arbres pour des raisons de facilité de chantier. Certes, de nouveaux arbres seront plantés, mais ces disparitions de vieux et beaux sujets nous laissent un doute et un regret.

La souche du tilleul de la rue de la Fontaine
Souvenir des platanes de la mairie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *